Qu’est-ce que le kombucha ?

Le kombucha est une boisson fermentée, légèrement alcoolisée, fabriquée avec du thé et du sucre. C’est donc un mélange de bactéries et de levures.

Acidulé et pétillant, le kombucha a un arrière-goût vinaigré qui rappelle celui du cidre. Appelée également champignon de thé, champignon de Mandchourie ou champignon kombucha, cette boisson doit son nom à un champignon que l’on connait sous l’appellation de « symbiote » ou « mère de kombucha ». Ce champignon a une texture un peu visqueuse au point de dissuader certaines personnes de gouter à cette délicieuse boisson.

Consommé depuis des milliers d’années, le kombucha trouve son origine en Asie, plus précisément dans la région de Mandchourie. Mais il a également de longues traditions en Chine, en Corée et en Russie. Les Chinois voyaient en cette boisson la clé de l’immortalité. Les Japonais, de leur côté, croyaient en ses pouvoirs de guérison. D’après une légende, un médecin coréen soignait un empereur japonais qui souffrait de maux d’estomac avec le kombucha. Le nom de cette boisson serait alors inspiré du nom de famille du médecin « Kombu » et du thé « cha ».

Une boisson kombucha se consomme fraiche avant le petit déjeuner. Il peut être mélangé avec d’autres saveurs pour multiplier les plaisirs gustatifs.

Vu ses bienfaits sur la santé, on souhaite l’avoir chez soi en abondance. Vous pouvez l’acheter directement dans un magasin bio en ligne comme Kazidomi par ici ou le préparer vous-même. D’ailleurs, faire son kombucha maison est tout ce qu’il y a de plus facile.

Kombucha fait maison

Quelles sont les propriétés du kombucha ?

En tant que boisson, le kombucha est avant tout une source d’eau pour l’organisme. Et puisqu’il est issu d’une fermentation du thé sucré, le kombucha est également une source de sucre et d’alcool.

Le kombucha contient des minéraux et des vitamines. Il est riche en vitamine C et en vitamines du groupe B qui sont essentielles pour le bon fonctionnement du système nerveux, ainsi qu’en manganèse, fer, cuivre et zinc.

Dérivée du thé noir, cette boisson a une forte teneur en polyphénols, des antioxydants qui entrent dans la prévention de certaines maladies. À part cela, le kombucha contient aussi une faible dose de caféine, nécessaire pour stimuler le système nerveux central.

Quels sont les bienfaits du kombucha sur la santé ?

Surnommé « élixir de longue vie », le kombucha a de nombreuses vertus. Tout d’abord, il a pour effet d’améliorer la digestion. Sa forte teneur en probiotiques est bénéfique pour le système digestif, en particulier pour la flore intestinale. Ces microorganismes vont aider à la digestion des aliments, permettant ainsi d’éviter la constipation, de calmer les ballonnements ou encore de prévenir les troubles intestinaux.

Le kombucha est aussi un allié précieux contre le mauvais cholestérol. Cela grâce au thé qui entre dans sa composition. Ce dernier est connu comme efficace pour lutter contre le cholestérol et améliorer la santé cardiovasculaire.

À part cela, le kombucha est apprécié pour ses effets antioxydants. Il aide ainsi à freiner le vieillissement cellulaire, à réduire les inflammations et à prévenir les risques de cancers. De même, sa richesse en probiotiques, en vitamine C et en acide glucarique fait de cette boisson un remède pour renforcer le système immunitaire.

Diurétique naturel, le kombucha aide également dans la perte de poids. Il est aussi bon pour le foie en éliminant les graisses et les toxines du corps. En outre, il a l’avantage de ne pas contenir du lactose. Ce qui fait du kombucha la boisson idéale pour les personnes sujettes à l’intolérance au lactose.

Enfin, cette boisson est réputée comme énergisante et revitalisante grâce à la présence de théine dans sa composition. D’ailleurs, elle agit contre le stress, atténue la fatigue et traite les problèmes d’insomnie.

Avec autant de bienfaits, on ne s’étonne pas de vouloir faire son kombucha soi-même.

Comment faire du kombucha maison ?

Faire du kombucha est un véritable jeu d’enfant. Simple et rapide, le processus de fabrication ne prend qu’une dizaine de minutes. En principe, une recette kombucha nature se base sur le thé et le sucre. Mais il est aussi nécessaire d’avoir sous la main le fameux SCOBY (Symbiotic Culture Of Bacteria and Yeast), une culture symbiotique de bactéries et de levures. On l’appelle aussi « mère de kombucha ». Il s’agit d’un champignon gélatineux qu’on laisse flotter dans le thé pour le fermenter. Vous trouverez du SCOBY dans un magasin bio.

Vous aurez aussi besoin de :

  • Un litre d’eau.
  • 5 g de thé noir ou vert.
  • 70 g de sucre bio.
  • Une mère kombucha.
  • Un thermomètre.
  • Des bouteilles en verre.
  • Un pot en verre d’au moins 1 L avec une grande ouverture.
  • Un filtre à fromage.

Pour faire du kombucha, suivez maintenant cette kombucha recette :

  • Commencez par préparer du thé sucré en faisant bouillir l’eau et en ajoutant le thé dedans.
  • Attendez 15 minutes pour que le thé atteigne une température de 25 °.
  • Ajoutez ensuite le sucre et remuez bien.
  • Ajoutez le SCOBY lorsque le thé atteint une température de 15 °.
  • Versez la kombucha préparation dans le pot en verre et couvrez-le avec un tissu perméable à l’air.
  • Placez le récipient dans un endroit sombre et riche en oxygène.
  • Laissez fermenter pendant quelques jours, une à deux semaines en moyenne.

Le kombucha est prêt dès qu’il commence à avoir un goût acidulé. Transférez-le alors dans une bouteille en verre puis mettez-le au frigo pour stopper la fermentation. Le kombucha se conserve 15 jours au maximum au réfrigérateur.

Pour donner plus de goût à votre boisson, vous pouvez l’aromatiser avec des feuilles de menthe ou des fruits, par exemple avec du jus de cassis, des fruits de la passion, ou encore du gingembre. Dans ce cas, procédez à une deuxième fermentation en ajoutant les arômes dans le mélange. Laissez ensuite fermenter en conservant les bouteilles dans une température ambiante. La boisson est prête lorsque des bulles apparaissent. Mettez alors les bouteilles au frigo pour arrêter la fermentation.

Kombucha fait maison

Quelles sont les précautions à prendre ?

Pour faire son propre kombucha, la propreté est de rigueur étant donné que vous allez manipuler des champignons. Il est alors indispensable de se laver les mains avant de procéder à la préparation.

Aussi, il faut éviter tout contact avec du métal, de l’encens, de la fumée ou des produits ménagers. Pensez à bien couvrir la préparation avec un linge propre pour la protéger des poussières, des moucherons ou des moisissures. D’ailleurs, si vous remarquez la présence de moisissures dans la boisson, jetez-la et recommencez sur des bases saines.

Enfin, faites attention lorsque vous déposez le champignon sur la boisson. En effet, la mère kombucha ne supporte pas l’eau chaude, c’est pourquoi il est nécessaire d’attendre que la température soit ambiante pour verser le champignon.

À qui est déconseillé le kombucha ?

Au même titre que l’alcool, le kombucha est déconseillé aux femmes enceintes. Les bactéries et les champignons contenus dans la boisson peuvent être nocifs au fœtus. Le kombucha est également à proscrire aux personnes qui ont le foie fragile. Bien que cette boisson soit bénéfique pour la flore intestinale, une personne qui souffre de problèmes de foie peut avoir des coliques en la buvant. Il en est de même pour les porteurs du V.I.H. puisque la boisson expose l’organisme à des bactéries qui risquent de le nuire.