Aujourd’hui, le sarrasin n’est plus à présenter. Incontournable des galettes bretonnes, il s’utilise désormais pour agrémenter de nombreux plats grâce à son délicat goût de noisette. Contrairement à ce que sa dénomination de « blé noir » peut laisser entendre cependant, le sarrasin n’est pas vraiment une graminée. Il ne s’agit pas non plus de légumineuse, comme il ne provient pas d’une plante à gousse. Le sarrasin appartient plutôt à une catégorie spécifique : les pseudo-céréales, principalement connues pour être naturellement sans gluten.

Découvrez avec Kazidomi tous ses petits secrets.

L’origine du sarrasin

Blé noir, blé de barbarie, bucail, carabin, renouée cultivée, renouée sarrasin…. ce ne sont pas les noms qui manquent pour se référer au sarrasin. Originaire d’Asie du Sud-Est, il se retrouve désormais dans de nombreuses régions du monde, dont le Moyen-Orient, l’Asie centrale, mais aussi l’Europe. En France, la culture de sarrasin revient notamment en force. Comme cette plante craint le gel, les semis se font généralement entre mi-août et début juin.

Utilisé comme culture de couverture, le sarrasin se cultive aujourd’hui suivant l’agriculture biologique et de conservation. Et ce, pour le grand plaisir des consommateurs.

Sarrasin

Les bienfaits du sarrasin

Les pseudo-céréales, dont les plus populaires sont l’amarante, le quinoa et bien sûr le sarrasin, offrent de nombreux avantages pour la santé. Le sarrasin en particulier est riche en vitamines, en antioxydants, en fibres et en glucides à index glycémique bas. Et tout ça, sans contenir de gluten. Mais les bienfaits du sarrasin ne se limitent certainement pas là.

Un reboostant hivernal

Énergétique et reminéralisant, le sarrasin permet de lutter contre la fatigue souvent ressentie lorsque l’hiver s’installe. C’est donc un ingrédient à ajouter dans vos plats durant cette période ! Dans les soupes, en accompagnement ou tout simplement pour vos pâtisseries, il ne quittera plus vos assiettes.

D’ailleurs, vous pouvez aussi essayer la Penne de Sarrasin Bio pour varier un peu le plaisir.

Une graine très digeste

Le sarrasin est très riche en protéines et possède des acides aminés essentiels au bon fonctionnement de l’organisme. Riche en fibres, il favorise également la digestion. C’est aussi cette dernière propriété qui en fait un parfait féculent.

En collation, vous pouvez notamment opter pour les Tartines Craquantes Au Sarrasin Bio, aussi succulentes que saines.

Eco-friendly

Un des facteurs à succès de cette plante est qu’elle a le pouvoir de pousser facilement sur des sols acides ou pauvres et ne nécessite aucun engrais. Durable, elle est une petite star pour l’agriculture biologique.

Le sarrasin, gluten free

Avec un grain triangulaire, très nutritif et riche en protéines, cette plante est naturellement sans gluten ! C’est sans doute l’un des meilleurs bienfaits du sarrasin. Vous l’aurez compris donc, c’est une alternative de taille à la plupart des céréales.

Le petit inconvénient ? Il ne possède pas le pouvoir levant. Généralement, il vous faudra donc incorporer d’autres farines telles que la farine de châtaigne ou la farine de riz, pour obtenir un pain de sarrasin.

Comment cuire le sarrasin ?

Le sarrasin peut se déguster sous différentes formes. L’option la plus populaire est la farine, mais vous pouvez aussi préparer de petites délices avec les flocons de sarrasin. Ajoutez-les notamment dans vos crackers, granolas, biscuits ou encore vos galettes au sarrasin.

Vous pouvez aussi savourer le goût du sarrasin dans un Muesli.

Les graines peuvent également se cuire tel le riz. Suivez ce petit guide pour réussir la cuisson de votre sarrasin.

  1. Rincer les graines de sarrasin, puis égoutter.
  2. Porter l’eau à ébullition (2 fois plus que la quantité de sarrasin avant rinçage).
  3. Saler à convenance.
  4. Incorporer les graines de sarrasin et cuire à feu doux pendant 15 min.
  5. Laissez reposer à couvert jusqu’à ce que les graines absorbent l’eau restante.

Comment préparer le sarrasin ?

La farine de sarrasin est sûrement ce qui vous vient en tête. En effet, c’est la forme de consommation la plus célèbre de cette graine. Celle-ci se retrouve notamment très souvent dans les recettes de crêpe au sarrasin.

Toutefois, le sarrasin permet un large éventail de recettes et d’usages diversifiés ! Décortiqué, grillé, en farine, en biscottes, en boulghour et même en lait… il ne pourra que trouver une place à votre table.

Pour faire voyager encore plus vos papilles, découvrez aussi le Sobacha. Dans les pays d’Asie, cette infusion de kasha possède des propriétés détoxifiantes et antioxydantes. Elle concentre tous les bienfaits nutritionnels du sarrasin.

Comment conserver le sarrasin ?

Le sarrasin est un produit qui se conserve pendant plusieurs mois, à l’abri du vent et de l’humidité. Respectez toutefois la date limite d’utilisation optimale.

Sarrasin

Une recette de pâte à pizza à base de sarrasin

Le sarrasin peut très bien servir d’ingrédient principal pour la pâte à pizza. Pour ce faire :

  • Préparez le levain (175 ml d’eau tiède + ¾ de levure de boulanger) ;
  • Utilisez 350 g de mix de farines sans gluten (30 à 50 % de farine de sarrasin, pour obtenir un goût plus ou moins prononcé) ;
  • Ajoutez 1 c. à. c. de sel ;
  • Incorporez le levain et 3 c. à. s. d’huile d’olive dans le mélange de farines ;
  • Laissez lever la pâte, puis procédez à un pétrissage classique.

D’humeur plus aventurière ? Pourquoi ne pas tester notre Pâte à pizza au brocoli ?