Petite histoire du plastique

Si le plastique a connu son apogée il y a environ 100 ans avec la création de la bakélite (plastique industriel) par Leo Baekeland en 1907, il s’en va de dire que le plastique est aussi vieux que le monde.

En effet, bien des années av. J.-C., les hommes ont déjà connu les propriétés plastiques à travers des produits naturels comme les cornes ou les écailles de tortue. Cette matière a été utilisée durant l’Antiquité égyptienne sous forme de colle à base de gélatine.

Le plastique est un terme commun pour désigner en fait un énorme ensemble que l’on appelle les « matières plastiques ». Il existe effectivement plusieurs sortes de plastiques : PVC, polypropylène, polycarbonate, polystyrène, etc. De même, ce matériau se présente sous d’innombrables formes pour constituer nos objets du quotidien.

Histoire du plastique

La consommation de plastique en chiffres

Le plastique permet de fabriquer des produits solides et pérennes, ce qui lui a valu ses louanges durant ses débuts. Malheureusement, cette matière n’a pas très bonne réputation aujourd’hui à cause de son utilisation excessive par l’Homme et des dégâts causés à la planète.

Voici quelques chiffres sur le plastique.

  • La durée de vie du plastique va de 500 ans à l’infini (ou presque).
  • Depuis 1950, il y a eu la production de plus de 10 milliards de tonnes de plastique.
  • D’ici 2040, les déchets plastiques pèseront plus de 1,3 milliard de tonnes.
  • 1/2 des déchets plastiques mondiaux sont constitués par les emballages plastiques.
  • Le plastique constitue 73 % des déchets sur les plages.
  • Au total, il y a 1 million de bouteilles plastiques/minute fabriquées par toutes les industries mondiales.
  • Même pas 10 % des déchets plastiques sont recyclés.
  • Plus de 40 % du plastique est jeté après une unique utilisation.

Quel est l’impact du plastique sur la planète ?

La consommation irréfléchie du plastique entraîne des conséquences néfastes, tant au niveau environnemental que sanitaire.

Dégradation environnementale

Au niveau terrestre

Le plastique est rarement recyclé et finit le plus souvent dans les décharges ou même tout simplement éparpillé dans la nature (forêts, champs, plages). Les plastiques rejetés dans les décharges seront souvent brûlés, afin d’éviter d’accumuler des montagnes de déchets. Or, la fumée engendrée par l’incinération de plastique est la source de la production d’une énorme quantité de CO2, ce qui ne fait qu’accentuer l’effet de serre.

Au niveau des mers et des océans

Ces derniers temps, les mers et les océans font office de poubelles. D’ailleurs, connaissiez-vous le 7ᵉ continent, appelé Vortex, qui est en réalité une accumulation de déchets plastiques de 1,5 million de km — dans l’océan Pacifique ?

De nombreux oiseaux marins consomment quotidiennement du plastique. Les poissons et les tortues marines succombent en étouffant après avoir été emprisonnés dans les sacs en plastique qui traînaient dans la mer. Face à de semblables situations, la vie de la faune et de la flore marines est confrontée à un danger imminent.

La pollution plastique et la santé

La pollution plastique entraîne une pollution de l’air après incinération des déchets. Le CO2 engendré peut provoquer des problèmes respiratoires et même occasionner des infections oculaires ou des maladies dermatologiques.

Le plastique rejeté dans les eaux nuit à la qualité de l’eau potable et peut provoquer des maladies graves, à l’instar du cancer.

Comment limiter notre consommation de plastique au quotidien ?

Les chiffres alarmants et les raisons citées supra devraient réveiller la conscience de chacun. Réduire, voire supprimer, l’utilisation de plastique au quotidien est ainsi un geste crucial et représente un enjeu mondial. Comment y arriver ? Voici nos conseils.

Aux courses

Le plastique envahit les rayons et les étagères des magasins et des supermarchés. Mais encore, il y a les sacs en plastique que les caissiers proposent pour ranger les achats. Limitez l’utilisation des emballages en plastique en achetant en vrac et non plus individuellement, et munissez-vous tous les jours d’un tote bag réutilisable pour mettre vos achats.

Au bureau

N’utilisez plus les gobelets jetables de la machine à café au bureau ou dans les coffee shops. D’ailleurs, saviez-vous que les Français jetaient 150 gobelets/seconde ? Pour conserver votre boisson chaude, optez donc pour les tasses à café en bambou bleu ou noir de chez Kazidomi ! Pour les autres boissons, vous avez l’option des gourdes isothermes de toutes les tailles : 350 ml600 ml, 1 l, etc.

Pour votre déjeuner au bureau ou à l’extérieur, pensez à ce lunch box au lieu des contenants en plastique.

Dans la cuisine

La cuisine est la pièce de la maison qui accumule le plus de déchets plastiques ou autres. Afin de limiter l’utilisation de plastique, troquez vos bocaux en plastique par des contenants en verre, plus résistants et plus esthétiques.

Vous pouvez également réduire vos déchets plastiques en fabriquant des produits maison. Par exemple, concevez votre boisson végétale avec cette étamine et conservez le produit dans une bouteille en verre. Histoire de manger plus frais et bio en même temps !

Dans la salle de bain

Avec les contenants de shampoing, de gel douche et de lessive, la salle de bain n’échappe pas aux déchets plastiques. Afin d’y remédier, optez pour les produits solides comme les shampoings solides ou encore les savons en bloc.

Pensez également à utiliser des brosses à dents biodégradables. Sur Kazidomi, vous trouverez des modèles pour les enfants et pour les grands. Vous pouvez aussi fabriquer vous-même vos produits de douche.

Pourquoi encourager la vente en vrac ?

Il y a quelques années, la vente en détail et en vrac était encore un mode de consommation normal dans les épiceries et marchands de primeur. Ensuite, notre manière de consommer a été influencée par l'industrialisation de masse de notre société qui a fait disparaitre la consommation de produits en vrac au profit des grandes surfaces. Aujourd'hui, nous faisons fasse à un problème de sur-emballage dans nos magasins de proximité.

La consommation de produits en vrac permet de réduire ses déchets, dans l’optique où le suremballage n’a plus lieu. Le principe est d’acheter uniquement la quantité de produits dont on a besoin et de les ranger dans son propre contenant eco-friendly (sac réutilisable, bocal ou bouteille en verre).

Kazidomi et le vrac

Depuis quelques années, de nombreux produits en vrac sont arrivés sur l'e-shop; les pâtes et riz, les noix, les oléagineux, les fruits secs, les graines et céréales, les légumineuses et plus récemment, les produits apéritif et pâtisserie! En mars 2021, le catalogue compte déjà plus de 80 produits en vrac dans la marque propre Kazidomi! 

Heureusement Kazidomi a pensé à tout! Nous savons à quel point ce genre de consommation est important. C'est pourquoi vous pouvez également trouver des contenants à vrac à votre disposition sur l'e-shop! Vous n'avez plus d'excuses !

Le responsable du vrac chez Kazidomi

Qui se cache derrière le vrac Kazidomi ? Aux commandes de cette mission 100% nature, nous avons nommé Rémy. Fan de la première heure du zéro déchet, c’est lui qui cherche et trouve nos pépites.  Rémy entend contribuer à une consommation responsable d’aliments sains, générateurs de moindres déchets. Un chic type en somme, ce Rémy !

Victime de son succès, notre vrac a eu besoin de renfort ! Nous avons donc fait appel à Travie, une ESAT. Entreprise de travail adapté, Travie contribue à l’inclusion de personnes handicapées en leur offrant un travail utile et rémunérateur. Une mission qui se traduit par le conditionnement de nos produits vracs par une trentaine de personnes dans une ambiance purement Fun ! Nous sommes très fiers de participer à cette mission sociale et impactante. 

Dans cette vidéo Youtube, Rémy vous dit tout et vous emmène dans les coulisses de notre top partenaire Travie. 

https://www.youtube.com/watch?v=ADcJr6N1Vww&ab_channel=Kazidomi 

Nos critères de sélection du vrac

  • Fidèle à la philosophie Kazidomi, notre vrac est sans sucres raffinés, et sans (ou avec peu) de sels ajoutés, etc.
  • Le vrac vous rapproche de votre bien-être et de celui de la planète. Il incarne et rend accessible une préférence pour le bio, les protéines végétales, et pour une consommation équitable et saine.
  • Notre vrac provient essentiellement d’Europe. Nous le sélectionnons prioritairement auprès de partenaires qui collaborent avec des projets locaux à vocation sociale.
  • Pour rompre avec le mythe du bio ‘trop cher’, nous vous proposons des produits en vrac à un prix abordable et équitable.

Prix et producteurs

Dans un dynamique de circuit court, Kazidomi propose un accès direct aux producteurs au lieu de laisser les prix grimper à chaque étape de la chaine de valeur. De cette manière, Kazidomi va pouvoir payer un prix décent aux producteurs sans pour autant proposer des prix exorbitants aux consommateurs. C'est donc en vous ouvrant les portes du producteur sans passer par des étapes supplémentaires que Kazidomi vous donne le prix le plus bas.

L’objectif de Kazidomi est de travailler avec des producteurs qui partagent les valeurs du projet, des entreprises familiales qui veulent collaborer sur le long terme et qui aiment travailler en harmonie avec la nature. Ce retour aux sources va à l’encontre de la tendance actuelle imposée par les grands groupes qui délaissent souvent les petits producteurs mais Kazidomi souhaite rétablir une dynamique productive de collaboration avec eux.

Un packaging qui prend ses responsabilités

Pour que nos produits soient aussi naturels à l’intérieur qu’à l’extérieur, nous avons jeté notre dévolu sur un packaging composé de papier Kraft et de plastique biosourcé compostable en milieu industriel. En attendant des alternatives plus adaptées, notre papier Kraft fait l’objet d’un sourcing responsable puisqu’il est d’origine végétale et produit en Europe grâce à des énergies renouvelables.

Nos coups de coeur de la gamme vrac

  • Noix de cajou bio grillées au tamari 
  • Flocons d'avoine fins 
  • Graines de chia
  • Graines de courge
  • Pommes cannelle séchées
  • Pépites de chocolat

Quelles sont les alternatives au plastique ?

Vivre sans plastique est tout à fait possible ! Certes, le concept ne se réalise pas du jour au lendemain, mais il suffit de commencer à modifier certains gestes quotidiens pour y arriver. D’autant plus qu’il existe de nombreuses alternatives pour remplacer le plastique.

Vous avez ainsi le choix entre différentes matières qui sont, elles aussi, solides et résistantes. C’est notamment le cas du bois et du bambou. Vous pouvez aussi opter pour le verre ou l’acier inoxydable.

Alternative plastique