Qu’est-ce qu’une huile ?

Les huiles sont des substances grasses, liquides, visqueuses et insolubles dans l’eau. Elles peuvent être d’origine végétale, animale, minérale ou encore synthétique.

Certaines de ces huiles sont comestibles, elles sont nombreuses et ont chacune des utilisations spécifiques. Par exemple, on peut les utiliser dans les cuissons diverses, les fritures, l’assaisonnement, ou encore pour faire de succulentes sauces vinaigrette ! Ces huiles alimentaires sont soit d’origine végétale, soit d’origine animale.

Découvrons alors les avantages d’ajouter l’huile dans l’alimentation et comment savoir laquelle choisir dans telle ou telle utilisation !

Huiles alimentaire

L’huile alimentaire et ses bienfaits

Notre corps a besoin de différentes sortes de nutriments pour un fonctionnement harmonieux. Parmi ceux-ci, l’on compte les lipides. Ce sont des composants importants de notre membrane cellulaire ainsi que des cellules de notre système nerveux. Ils participent aussi à la conservation de l’énergie stockée dans le corps humain. Les huiles alimentaires contiennent ces lipides. Mis à part les lipides, les huiles contiennent aussi de la vitamine E antioxydante qui contribue à ralentir le vieillissement de la peau.

Toutefois, dans les huiles, il existe de bonnes et de mauvaises graisses. Il faut faire attention à ne pas en abuser, car tout excès peut être néfaste pour votre corps. Pour ce faire, il est nécessaire de bien connaître la composition des huiles ainsi que les différents types de graisse.

Pourquoi préférer l’huile au beurre ?

Les huiles végétales sont plus conseillées pour une alimentation saine, car elles contiennent beaucoup moins de graisse saturée que les huiles animales. Nous ingérons déjà ces derniers abondamment dans ce que l’on mange habituellement : les crèmes, le fromage, la viande, etc.

Ainsi, il est préférable de cuire vos aliments à l’huile (tout en faisant attention de ne pas la chauffer au-delà de 180 °C). Elle contient les acides gras qui sont importants à notre organisme.

Quelles sont les 3 grandes familles d’acides gras ?

Les huiles se différencient les unes des autres de par leur composition en acide gras. Ceux-ci se divisent en trois grandes familles qui sont les acides gras saturés, les acides gras poly-insaturés et les acides gras mono-insaturés.

Les acides gras saturés

On les appelle ainsi, car ils possèdent des atomes de carbones complètement chargés d’atomes d’hydrogène. Ils deviennent solides à température ambiante, mais supportent mieux la chaleur de cuisson par rapport aux huiles végétales. On peut les trouver dans les aliments d’origine animale comme le beurre et les autres produits laitiers, la viande…

Il peut être dangereux de trop en consommer, car ils favorisent certaines maladies comme le cholestérol ou le diabète.

Les acides gras poly-insaturés

Ce sont les oméga 3 et oméga 6 ou acides gras essentiels. Ces lipides sont contenus dans l’huile végétale et sont très utiles à notre organisme. Leur point fort, c’est qu’ils restent liquides même lorsqu’ils sont réfrigérés ! Il est possible de les trouver dans le soja, les arachides, les huiles d’origine végétale comme l’huile de maïs, l’huile de soja ou l’huile de tournesol, et également dans le poisson.

Les acides gras mono-insaturés

Il s’agit des omégas 9. Ils sont non seulement présents dans l’alimentation, mais peuvent aussi être conçus pas notre organisme. Ils peuvent participer à la décroissance du taux de mauvais cholestérol. De plus, ils sont présents dans quasiment tous les aliments, du moment qu’ils contiennent des lipides ! L’on peut citer par exemple les graines oléagineuses, le chocolat, le lait, la viande et aussi le poisson.

Quelle huile pour quoi faire ?

Entre la traditionnelle huile d’olive, l’huile de coco et ses tendances ou encore l’huile « caviar » aux pépins de raisins, on ne sait plus laquelle choisir et comment les utiliser… Kazidomi fait le point avec vous et a bien plus qu’une seule variété d’huile bio à vous proposer !

Pour l’assaisonnement

On recommande des huiles de cuisine pressées à froid et riches en oméga 3. Outre la trop traditionnelle huile d’olive, on peut opter pour le goût neutre des huiles de colza, de soja ou de germes de maïs, mais aussi pour les huiles de noix, de sésame, de noisette, d’avocat, de lin, de pépins de courge, de raisins ou d’argan, toutes idéales pour rehausser le goût des aliments. Le tout, à privilégier dans des préparations froides et à conserver à l’abri de la chaleur.

Vous pouvez par exemple agrémenter votre salade veggie mix à l’huile d’olives et de noix.

Pour les cosmétiques

Les huiles sont également extrêmement utiles dans la réalisation de produits de soins cosmétiques ! Que ce soit pour un soin du visage, un gommage ou un masque pour vos cheveux, optez pour une huile végétale bio comme l’huile d’argan (très hydratante) ou l’huile de coco (associée au sucre, elle est idéale pour les scrubs). Les possibilités sont multiples et les bienfaits infinis.

Huiles cosmétiques

Pour la cuisson

Les huiles sont toutes composées à 100 % de lipides, il n’en existe donc pas de moins caloriques que d’autres. Si on vous dit le contraire, c’est un vieux mythe !
Par contre, lors de la cuisson, les pics de hautes températures forment de nouvelles substances chimiques qui peuvent se révéler toxiques. C’est pour ça qu’on parle souvent de l’importance d’utiliser une bonne huile qui résiste aux hautes températures lors de la cuisson.

Le secret pour une cuisson sans danger ? Ne jamais dépasser le point de fumée de votre huile, à savoir la température à partir de laquelle l’huile fume en continu. On utilise de l’huile de tournesol pour une cuisson douce, l’huile d’olive pour faire sauter les légumes ou cuire un steak de viande dans une poêle, et les déclinaisons au coco et à l’arachide pour les fritures.

On teste ? Pourquoi pas avec un filet d’huile de sésame pour la cuisson au four de votre saumon laqué miel miso ? Un véritable délice !

Pour la pâtisserie

L’huile pouvant tout à fait remplacer le beurre (lui-même remplaçable par certains légumes), on préfèrera une huile de colza, de pépin de raisin ou de soja dans l’élaboration des pâtisseries. Et pour cause ! On apprécie leur goût neutre qui permet aux autres aliments de diffuser pleinement leur saveur. Toutefois, on peut également opter pour de l’huile d’olive, de noix ou de coco pour parfumer les préparations.

Essayez l’huile d’olive dans votre gâteau citron et graines de chia, l’huile de pépin de raisin dans vos cookies vegan ou encore l’huile de coco dans votre délicieuse tarte aux pommes.