Essayez l’adhésion gratuitement pendant 30 jours sans engagement

Blog Kazidomi

Découvrez l'ensemble des articles de notre blog Kazidomi

Nos astuces pour des fêtes plus saines

Publié le 01/12/2022
Nos astuces pour des fêtes plus saines

Les fêtes de fin d’année approchent, et avec elles, des repas à n’en plus finir. Découvrez nos conseils pour ne pas laisser vos repas de fête perturber vos habitudes saines.

Les fêtes de fin d’année approchent, et avec elles les cadeaux, les moments conviviaux mais aussi… Des repas à n’en plus finir ! Entre les dindes aux marrons, le champagne, les petits fours et la bûche glacée, c’est parfois compliqué de bien gérer cette période, d’autant plus que l’on remet ça 7 jours plus tard avec le nouvel an…

Cette fois-ci, anticipez ! Grâce à cet article, vous aurez toutes les astuces dont vous avez besoin pour ne pas laisser vos repas de fête perturber vos habitudes saines. Et rassurez-vous, on a pris soin de garder le plaisir !

1 JOUR AVANT LE REPAS DE FÊTE

Faites une pause digestive avec une monodiète. Reposez votre système digestif en ne mangeant qu'un seul aliment à chaque repas de la journée. Cette monodiète se réalise à partir d’un aliment végétal, comme un fruit ou un légume tels que la pomme, le raisin, ou même du chou ou un jus de légumes. Ces aliments doivent être issus de l’agriculture biologique afin d’éviter le plus possible les pesticides. La pomme est l'aliment phare de la monodiète du fait de sa polyvalence : vous pouvez la consommer sous sa forme crue, ou rôtie au four, en compote ou râpée.

En pratique :

La veille de la monodiète, dînez léger et préparez-vous un repas riche en végétaux. Le lendemain, mangez l’aliment choisi, à votre faim, à chaque gros repas. Si votre aliment est sucré, avalez un petit bout de cet aliment (ex : un quartier de pomme) toutes les heures et demie afin d’éviter les épisodes d’hypoglycémie.

LE JOUR J, AVANT LE REPAS

15 à 20 min avant le repas, optez pour 4 à 6 gélules d'enzymes digestives pour vous aider à mieux digérer. La bromélaïne qu’elles contiennent est capable de pré-digérer les protéines. Pour faire simple, les enzymes sont comme des petits ciseaux qui viennent prédécouper les aliments en petits morceaux et facilitent ainsi la digestion. Pas de bonne digestion sans une activité enzymatique élevée ! En prime, la bromélaïne reste active après son passage dans l'estomac car elle résiste à l'acidité gastrique.

Vous pouvez aussi opter pour 5 minutes de cohérence cardiaque. La cohérence cardiaque est un outil simple et puissant de gestion du stress. Car avec l’excitation des fêtes, on peut facilement stresser. En harmonisant votre système cardiaque avec votre système respiratoire, vous rééquilibrez votre système nerveux et activez davantage la partie du système nerveux dite parasympathique, qui permet à la digestion de se faire. Dites-vous bien qu’un corps stressé ne peut pas bien digérer !

En pratique :

Inspirez profondément pendant 5 secondes, puis expirez pendant 5 secondes, de manière continue et sans bloquer votre respiration. Ce processus est à répéter 6 fois de suite, pendant 5 minutes, Bonus si vous la pratiquez 3 fois par jour, au moins 3 semaines avant la période des fêtes. Des applications gratuites existent également.

LE JOUR J, À L’APÉRITIF

On l’oublie souvent mais la digestion commence dans la bouche ! Il est donc très important de faire attention à sa mastication pour aider le travail de votre organisme une fois les aliments ingérés. Plus vous broyez les aliments, moins le corps aura de travail, et plus la digestion sera légère. Zappez les petits fours et privilégiez les dips tels que les hummus ou tapenades, qui s’accompagnent de légumes. Les légumes ingérés dès le début du repas vont permettre de contrebalancer l’impact glycémique du reste de votre assiette et minimiser ainsi les problèmes liés à un surplus de sucre sanguin.

LE JOUR J

Pour l'entrée

Prévoyez systématiquement des crudités ou une salade verte. Manger cru favorise la production d’enzymes indispensables à une bonne digestion, tout en apportant des fibres. Si vous souhaitez ajouter des protéines animales, troquez votre saumon ou votre foie gras pour des fruits de mer ou des noix de Saint-Jacques, beaucoup moins gras et riches en nutriments importants. Et pourquoi ne pas tester des carpaccios de légumes pour rester dans la légèreté ?

Au plat principal

Limitez votre consommation de viandes car les protéines animales comptent parmi les aliments les plus longs à digérer. De plus, les viandes utilisées sont souvent grasses (dinde, oie, saumon, etc.), sans compter que Noël compte de nombreux plats farcis. Ces protéines animales sont aussi très acidifiantes pour l’organisme, ce qui aura tendance à le surcharger davantage et impactera la vitesse avec laquelle vous vous remettrez des fêtes. En plus des légumes, associez-les à des glucides faciles à digérer comme des châtaignes, de la courge ou des patates douces. Elles donneront moins de fil à retordre à votre système digestif et seront une bonne source de fibres, en plus d’être alcalinisantes et de compenser les méfaits des viandes. Si possible, évitez les mélanges sucrés/salés qui alourdissent la digestion et favorisent les ballonnements. D’autant plus que le dessert arrive !

Au dessert

Idéalement, profitez-en pour faire une longue pause digestive et profitez-en pour déballer les cadeaux ! Cela permettra à votre système digestif d’avoir le temps de travailler sur ce mélange apéro/entrée/plat et d’espacer la combinaison aliments salés/sucrés qui peut vite alourdir notre système digestif. Évitez le plus possible les bûches glacées : le système digestif déteste les matières grasses qui sont congelées, qui sont encore plus difficiles à digérer. Optez pour des versions végétaliennes, plus faciles à digérer que les gâteaux riches en crème et beurre. Et proposez, systématiquement, une salade de fruits frais.

Concrètement, ça donne quoi, un menu de Noël équilibré ?

ET LES BOISSONS ALORS ?

Si bien entendu, la meilleure des boissons sera sans alcool, chez Kazidomi, on comprend tout à fait que vous ayez envie de vous faire plaisir. Dans ce cas, préférez le vin rouge pour ses précieux antioxydants, ou du champagne non dosé/extra brut, plus léger en sucre, le tout bio et sans dépasser 2 verres si possible. De nombreux substituts à l’alcool existent aujourd’hui, n’hésitez pas à les tester !

Nos astuces anti-gueule de bois :
  • À chaque verre d’alcool, un verre d’eau
  • Ne jamais consommer de boissons alcoolisées avec l’estomac vide. Manger ralentit la vitesse d’absorption de l’alcool ingéré
  • Limiter la consommation d’alcools foncés, plus riches en méthanol, facteur aggravant les symptômes liés à un excès d’alcool
  • 4 gélules de charbon noir activé ou 1 cuillère à soupe avant la fête et avant dʼaller vous coucher,
  • 4 à 5 gr de chlorelle avant la consommation d’alcool
  • 1 g de vitamine C naturelle riche en flavonoïdes, de préférence sous forme liposomale, l’après-midi précédant la soirée de fête, après la soirée et le jour d’après
  • Le lendemain, de l’eau, de l’eau de coco ou des jus de fruits et de légumes frais pour refaire le plein de vitamines et minéraux, et des tisanes anti-nauséeuses (gingembre, menthe poivrée, romarin)

L’APRÈS-FÊTES

Chez Kazidomi, on est partisans du plaisir avant tout, alors pendant les fêtes, on espère que vous en profiterez, car nous aussi ! Par contre, ce serait le bon moment de remettre en place de petites habitudes santé pour accorder à son corps une petite pause digestive et détox, vous ne trouvez pas ?

Au réveil, faites en fonction de votre ressenti

Si vous vous sentez ballonné.e, alors c’est peut-être le bon moment de pratiquer un jeûne intermittent en zappant le petit-déjeuner pour laisser l'organisme se remettre de ses émotions digestives de la veille ! Pas besoin de jeûner une journée entière ou même plusieurs jours, surtout si vous ressentez la faim. Vous feriez passer votre corps d’un extrême à l’autre et ceci s’accompagnerait de désagréments divers : maux de tête, nausées, éruptions cutanées, etc. Si vous sentez la faim venir, alors pourquoi ne pas partir sur un petit-déjeuner léger et équilibré comme un smoothie détox à la spiruline riche en électrolytes et antioxydants, un bowl cake sans gluten pour les appétits plus élevés, ou encore un pudding de chia au matcha riche en chlorophylle.

Mettez l’accent sur votre réhydratation

Et d'autant plus si vous avez consommé de l’alcool la veille. Rien de tel qu’un jus vert maison alcalinisant et reminéralisant, une eau détox , ou de l’eau citronnée, surtout pour les personnes non frileuses. Ne la faites pas chauffer pour ne pas perdre sa précieuse vitamine C. Pour les personnes frileuses, partez plutôt sur des tisanes, notamment des infusions anti-nausée telles que gingembre, menthe, romarin, boldo, basilic. C’est aussi le bon moment pour consommer une eau minérale riche en magnésium.

Pour vos repas, faites au plus simple et au plus naturel

Si vous les tolérez bien, pensez aux crudités, arrosez-les d’une huile riche en oméga-3 anti-inflammatoires (cameline, colza, chanvre) et préparez-vous des légumes cuits, de préférence vapeur, sur lesquels vous ajouterez une bonne cuillère à soupe d’huile d’olive extra-vierge, ainsi que des aromates riches en micronutriments.

Faites le plein d’aliments qui nettoient le foie : radis noir, betterave, citron, curcuma, artichaut. Si vous souhaitez tout de même un apport de protéines, privilégiez les versions végétales en intégrant par exemple du tofu ou des légumineuses riches en protéines. Cette alimentation vous permettra de faire le plein de fibres et de réguler votre transit. Vous pouvez vous préparer un bouillon ou une soupe à base de légumes de saison, aux couleurs variées pour diversifier vos apports en vitamines, minéraux et antioxydants (carotte, poireau, choux, oignon, ail, échalote, navet, céleri, artichaut, etc.), sans oublier d’y ajouter des épices et des aromates (curcuma, gingembre, aneth, fenouil, basilic, menthe, ortie par exemple). Dans tous les cas, évitez les aliments un peu “junk” qui sont tentants mais s’avèrent être une fausse bonne idée : café, plat de pâtes, hamburger. On ne soigne pas le mal par le mal !

Soulagez vos émonctoires, vos organes d'élimination

Placez une bouillotte chaude sur le foie. Le foie est un organe qui travaille avec de la chaleur, le soutenir de cette manière le rendra plus efficace. Outre l’alimentation, bougez pour activer vos émonctoires (vos organes d’élimination) : vélo, marche en forêt, piscine… Faites transpirer votre corps pour mieux évacuer les toxines et idéalement prenez un bon bol d’air frais en pleine nature. Vous pouvez aussi réserver une séance de sauna avec vos proches.

N'oubliez pas de profiter des fêtes !

Lucile, coach santé Kazidomi

Qui sommes-nous ?

Kazidomi est un e-commerce proposant plus de 4000 produits sains à petits prix

Newsletter

Recevez toutes les news et les offres Kazidomi en exclusivité !

Sélectionner une langue ou un pays
Panier d'achat 0