Si vous avez une intolérance en gluten ou vous devez préparer un dîner pour vos camarades cœliaques, Kazidomi est l’endroit parfait pour faire vos courses. Pareil si c’est pour innover en cuisine sans utiliser des produits à base de blé. Kazidomi est un site e-commerce de produits alimentaires qui vous permet, grâce à son filtre, de trier les produits selon vos besoins. Il vous sera plus facile de trouver ceux qu’il vous faut tout en évitant ceux dont vous n’avez pas besoin. Faire vos achats sera aussi facile que de faire des achats pour d’autres personnes. Il vous suffira de quelques clics pour accéder à une multitude de produits alimentaires aussi variés les uns que les autres !

Qu’est-ce que le gluten ?

Le blé, le seigle, l’orge ainsi que d’autres céréales contiennent des protéines (la gliadine et la gluténine) qui, une fois mélangées avec de l’eau, forment ce que l’on appelle le gluten. Il naît lors de la panification ou du pétrissage des pâtes, très utile dans la boulangerie pour rendre ces dernières une texture moelleuse, de l’élasticité et leur permettre de prendre du volume au cours de la cuisson. Les variantes des céréales c’est-à-dire la plupart des aliments que l’on consomme.

De nos jours, on entend souvent parler du gluten et beaucoup de gens autour de nous sont obligés de suivre un régime sans. De plus en plus de produits glutenfree sont présentés dans les centres commerciaux, car, effectivement, nombreux de nos amis sont intolérants : une personne sur 100 est cœliaque en Europe.

Ainsi, avant de procéder à l’achat pour le menu de votre dîner entre amis ou si votre médecin vous a conseillé de dorénavant suivre un régime sans gluten, voyons les impacts de ces protéines sur votre santé. Après quoi vous pourrez découvrir quels sont les aliments sans gluten à privilégier ainsi que ceux à bannir pour un régime sans gluten.

Manger sans gluten

Le gluten est-il dangereux pour la santé ?

Initialement utilisé comme liant dans la préparation de certains aliments, le gluten peut toutefois porter atteinte à votre santé. En effet, cette nourriture dont nous nous délectons insoucieusement au quotidien n’est pas aussi inoffensive que l’on voudrait le croire.

Consommer trop de gluten peut entraîner des problèmes au niveau des intestins, des troubles digestifs, des diarrhées, des vomissements, des douleurs abdominales et des ballonnements. Il risque également de causer de la fatigue, une anémie, amaigrissement et même des maladies cardiovasculaires, surtout chez les personnes présentant une intolérance. Cela peut aussi affecter les troubles menstruels de la femme et causer des fausses couches ou même une infertilité.

Par conséquent, il faut faire attention aux premiers signes et immédiatement consulter votre médecin qui pourra dès lors vous conseiller sur le régime que vous devrez suivre.

À quoi reconnait-on une intolérance au gluten ?

Les signes d’une intolérance ou allergie au gluten peuvent être difficiles à apercevoir chez la majeure partie des cœliaques et donc difficiles à diagnostiquer. Mais il existe bel et bien des symptômes qu’il faut surveiller afin d’éviter toute complication et pour mieux intervenir sur l’alimentation.

Symptômes et signes d’intolérance au gluten

Les symptômes les plus fréquents et qui permettent de dépister une intolérance au gluten sont :

  • douleurs abdominales,
  • ballonnements,
  • diarrhées chroniques,
  • nausées,
  • vomissements…

Ces symptômes n’apparaissent que progressivement, d’où la difficulté à dépister la maladie cœliaque. Parfois, ils sont tout de même accompagnés de signes plus faciles à remarquer tels que la fatigue, l’anémie, un amaigrissement inquiétant, des phases dépressives, des crampes musculaires et douleurs articulaires, des engourdissements, des aphtes et éruptions cutanées.

En outre, selon les spécialistes, les premiers signes d’une intolérance ou allergie au gluten peuvent apparaître dès les 12 premiers mois d’un bébé, lorsque le gluten est introduit pour la première fois dans son alimentation. Le nourrisson peut alors souffrir de troubles intestinaux qui engendrent une stagnation puis une perte de poids. En grandissant, il peut être sujet à différents problèmes comme :

  • Un manque d’appétit
  • Une humeur instable
  • Un retard de croissance
  • Une petite taille
  • Un retard de puberté
  • Une fragilité dentaire

Que peuvent provoquer les céréales (gluten) dans l’organisme humain ?

Les impacts qu’ont les céréales dans l’organisme ne sont pas des moindres. Chez les personnes visiblement allergiques, la consommation de gluten nuit considérablement à la santé et cela sur plusieurs points. Découvrez les différents troubles occasionnés.

Maladie cœliaque

1 % des européens souffrent de cette pathologie d’origine immunologique. C’est une maladie chronique de l’intestin grêle qui entraîne une inflammation et une destruction progressive des villosités intestinales, empêchant ainsi l’absorption des nutriments. Chez les adultes (surtout ceux de plus de 60 ans), elle peut être présente sans aucun symptôme apparent tandis que chez les enfants, elle peut être la cause d’un retard de croissance ou de troubles par rapport au gain de poids.

Il y a des chances qu’elle soit héréditaire, et sa contraction nécessite impérativement le bannissement à vie du gluten de l’alimentation d’un individu.

Sensibilité au gluten non cœliaque

Il existe des personnes présentant des symptômes montrant une intolérance gluten, mais qui se sentent mieux lorsqu’ils suivent un régime sans gluten. Ces personnes mangeant gluten free, mais n’ayant pourtant pas la maladie cœliaque, ont ce que l’on appelle une sensibilité au gluten non cœliaque ou SGNC. Ces signes sont très variés, pouvant aller de symptômes intestinaux (douleurs intestinales, diarrhées, reflux gastrique, constipation…) à des symptômes non liés à l’intestin (maux de tête, fatigue, éruption cutanée, etc.).

Distinguer la SGNC de la maladie cœliaque peut parfois être difficile si l’on ne se base que sur les symptômes extérieurs, car ceux-ci se chevauchent. Les seules manières de les différencier sont la présence d’un antécédent de maladie cœliaque dans la famille du malade, et la pratique d’une biopsie pour identifier certains anticorps ainsi que pour voir les dommages infligés à l’intestin grêle.

D’un autre côté, la SGNC peut être déclenchée par d’autres substances que les protéines. (ex. : les inhibiteurs de l’alpha-amylase et la trypsine contenus dans le blé.)

Réactions inflammatoires

Certaines céréales peuvent causer un déséquilibre de l’immunité intestinale et favoriser des processus inflammatoires. Elles abîment les parois de l’intestin et laissent passer les corps étrangers dans notre sang, pouvant aussi causer des crampes d’estomac, des ballonnements, des douleurs intestinales, de l’eczéma et des difficultés à se concentrer. Il faut éviter de trop en consommer ou de les manger trop cuits.

Si elles sont consommées régulièrement ou excessivement, elles risquent de développer chez l’individu des maladies chroniques qui sont très dangereuses pour les personnes souffrant d’obésité (inflammation générale) ou d’arthrose (inflammation articulaire).

Réactions liées aux allergies

Il s’agit des réactions d’hypersensibilité, des signaux que notre système immunitaire envoie en réponse à des substances qui sont pourtant usuellement inoffensives. Ici, il s’agit des réactions allergiques qui surgissent après la consommation d’aliments contenant du gluten, notamment les céréales. Les signes sont presque les mêmes que pour la SGNC ou la maladie cœliaque, des fois accompagnés d’une pâleur de la peau.

Hyperperméabilité intestinale

Aussi appelée “le syndrome de l’intestin qui fuit » ou “leaky gut syndrome » en anglais, l’hyperperméabilité intestinale désigne une mauvaise étanchéité de la paroi intestinale. Cette pathologie est provoquée par l’endommagement de la muqueuse de l’intestin grêle qui laisse dès lors fuir différentes sortes de bactéries, déchets toxiques et autres nutriments dans le sang. Les principaux signes sont semblables à ceux des maladies citées plus haut, s’y ajoutant :

  • Des allergies saisonnières ou asthmes ;
  • Des carences nutritionnelles ;
  • Une déficience du système immunitaire ;
  • des déséquilibres hormonaux ;
  • Des troubles de l’humeur, dépression, anxiété ;
  • Différentes maladies auto-immunes…

Quels sont les bienfaits/avantages d’un régime sans gluten ?

Catastrophiquement, 80 % des personnes présentant une intolérance au gluten ne sont pas diagnostiquées. Toutes ces personnes sont donc en train de souffrir de leur intolérance sans connaître ni les dangers encourus ni les bénéfices que pourrait leur apporter un régime sans gluten.

Effets positifs

Pourquoi recourir à un régime sans gluten ? La réponse est simple. En mangeant glutenfree, vous avez la possibilité d’avoir une meilleure digestion. En effet, les troubles digestifs apparus tantôt vont petit à petit diminuer jusqu’à disparaître, car vos intestins retrouvent leur état normal. De cette façon, votre corps absorbera les substances nutritives qui lui sont utiles et, d’un autre côté, vous pourrez récupérer le poids que vous avez perdu.

Graduellement, votre système immunitaire se remettra de tous ses maux et vous retrouverez peu à peu votre énergie. Vos épisodes dépressifs ne seront plus qu’un mauvais souvenir. Rien de mieux qu’un corps et un esprit revitalisé, ainsi qu’une peau plus éclatante !

Effets négatifs

Malheureusement, il n’est pas non plus sans danger. La majorité des aliments que nous consommons contiennent ces protéines et, lorsqu’on s’en prive, on risque une carence nutritionnelle. Ne pas manger de céréales complètes favorise aussi la contraction de certaines pathologies telles que les maladies cardiovasculaires ou le diabète de type II, car cela peut revenir à augmenter considérablement notre taux de glycémie.

Aussi, le régime sans gluten ne peut pas toujours satisfaire la faim de tout le monde, ce qui peut résulter une consommation encore plus importante de nourriture, engendrant ainsi un gain de poids notable.

Quels sont les aliments à éviter ?

Comme nous avons pu le constater, il est difficile de distinguer les différents symptômes des maladies déclenchées par l’intolérance au gluten. En plus, une alimentation sans gluten comporte certains risques. Ainsi, avant de commencer votre régime sans gluten, il est crucial de demander l’avis de votre médecin. Une fois que vous serez sûr que vous pouvez manger sans gluten, voici les aliments que vous devez à tout prix éviter :

  • Tout ce qui est à base de farine : pain, biscuits, pâtes, pizza, viennoiseries, pâtisseries, etc.
  • Les soupes, potages et toutes sortes de sauces à base de farine de blé, sauce soja, ketchup, mayonnaise, moutarde…
  • Les plats surgelés ou lyophilisés, légumes verts cuisinés, plats cuisinés à base de céréales contenant du gluten ;
  • Les hamburgers, les charcuteries ;
  • Le yaourt et les fromages frais aux céréales ;
  • La bière et les boissons panachées ;
  • La crème glacée, le chocolat industriel ;
  • Les viandes et poissons panés.

Manger sans gluten

Quels aliments à privilégier ?

Vous pouvez vous procurer les aliments en grande surface qui sont étiquetés sans gluten. Ils sont aujourd’hui bien nombreux et on peut très bien suivre un régime sans lait sans gluten en les remplaçant par toutes ces variantes. Toutefois, nous vous conseillons de concocter vos propres plats afin d’éviter de manger des aliments industriels contenant du gluten sans que cela soit mentionné sur les emballages. Préférez des aliments dépourvus de gluten tels que : la farine de soja, le riz, le maïs, le tapioca, le quinoa, le teff, le millet, les pois chiches…

Et pour vous aider dans votre régime sans gluten, Kazidomi vous propose aussi ses produits qui sont d’excellentes alternatives gluten free. Découvrez-les sans attendre !

  • Les grEAT Granola, une gamme de produits sans gluten presque addictive. Elle a un succès fou. Produite par Amélie de Cartier, une jeune entrepreneuse belge, elle ne vous laissera pas indifférents. Il en existe cinq sortes différentes : graines & noix, pomme & noix de pecan, chocolat & noisettes, fruits des bois et salé & moutarde.
  • LIMA propose des galettes de sarrasin au lin et des galettes de riz complet au quinoa. Il va sans dire que c’est une tuerie. Croquant à souhait comme des biscottes, elles sont idéales avec une pâte à tartiner ou une confiture, une très bonne alternative au pain.
  • Le pain aux supergraines sans gluten, un pain sain d’Outre-manche qui ne manque absolument pas de goût. Il a remporté le NOURISH AWARD 2018, vous nous en direz des nouvelles.
  • La toute première boisson d’avoine certifiée sans gluten, 100 % bio. Elle est riche en fibres et ne contient pas de sucres ajoutés. Elle a un énorme succès chez nos amis les végétariens et végétaliens !
  • Les granolas sans gluten bio, en guise de céréales pour votre petit-déjeuner : le granola energy graines & noix et le granola adventure fruits des bois. Ils ont été lancés par une jeune Belge dénommée Amélie pour satisfaire votre gourmandise matinale tout en mangeant sain !
  • Le mix pour pâtisserie sans gluten bio pour préparer vos gâteaux sans gluten et sans passer trop de temps en cuisine.