L’équilibre acido-basique se définit comme la balance entre le taux d’acidité et le taux d’alcalinité de l’organisme.

Ces taux se mesurent à l’aide de l’indicateur potentiel hydrogène ou pH. Son échelle va de 0 à 14. 0 signifie un pH très acide et 14 indique un pH basique ou alcalin.

Idéalement, l’organisme doit avoir un pH tournant aux alentours de 7 qui est neutre. Un déséquilibre acido-basique s’avère manifestement néfaste à l’organisme et pour rétablir la balance, il faut adopter un régime acido-basique.

Comment reconnaitre un déséquilibre acido-basique ?

Lorsque le pH de l’organisme est neutre ou légèrement alcalin, les réactions chimiques du corps se font normalement. Par contre, quand le niveau d’acidité augmente, le corps cherche à réduire le phénomène d’acidification du système sanguin. Pour cela, il puise dans les réserves de minéraux alcalinisant tels que le magnésium, le calcium et le potassium. Ceux-ci sont contenus dans les cellules, les os et les neurones. Il s’ensuit alors une déminéralisation qui s’impacte sur les ongles, les cheveux, les os et le système nerveux.

Bien que la déminéralisation soit un souci de santé à ne pas sous-estimer, l’acidification apporte également son lot de problèmes. On pense notamment à :

  • Un ralentissement du métabolisme.
  • Une prolifération des bactéries et des champignons.
  • Un dérèglement de la flore intestinale.

Un cas d’acidose se reconnait aussi à la baisse de fluidité des liquides organiques. Entre autres, la salive devient plus épaisse et le sang coagule.

Quoi qu’il en soit, le meilleur moyen de se rendre compte d’un mauvais équilibre acido-basique du corps est de réaliser un test urinaire ou salivaire.

Equilibre acido-basique

Quelles sont les principales causes d’un déséquilibre acido-basique ?

Il serait une erreur de penser que l’acidose ou un pH acide s’observe rarement dans la société actuelle. Au contraire, on acidifie de plus en plus fort et de plus en plus jeune. Et on le fait à force de vivre dans des conditions stressantes pour l’organisme et de se rabattre sur une alimentation oxydante et totalement déchargée des minéraux basiques dont nous avons justement besoin pour lutter, entre autres, contre cette acidose qui nous tue.

L’alimentation fait donc partie des causes d’un mauvais équilibre acido-basique, mais il y a également le stress et le manque d’oxygène.

L’alimentation, cause d’un pH acide ?

L’alimentation remplit un rôle essentiel dans la survie de tout organisme. C’est elle qui appore les nutriments, les substances et l’énergie nécessaire à son fonctionnement et son entretien.

L’inconvénient avec l’alimentation moderne est qu’elle est trop riche en protéines animales, sel, sucre, produits raffinés et transformés. En effet, ces aliments agissent sur l’équilibre acido-basique en faisant pencher la balance du côté du pH acide.

On compte d’autres aliments acidifiants, il s’agit de :

  • Fromage (parmesan, gruyère…).
  • Légumineuses.
  • Yaourt.
  • Pain.
  • Charcuteries (salami, saucisson, etc.).
  • Pâtes.

Attention, cela ne veut aucunement dire que vous devez supprimer ces aliments acidifiants de votre liste de course. Continuez d’en manger en privilégiant les aliments au ph basique ou neutre. Par exemple, les fruits et les légumes.

Toutefois, concernant le sel, il convient de le remplacer autant que possible par d’autres épices et herbes donnant du goût. Tout le monde connait les dangers du sucre menant au diabète, mais beaucoup semblent encore ignorer que les besoins journaliers en sel se limitent à 2 grammes. De nos jours, on consommerait entre 8 et 10 grammes de chlorure de sodium au quotidien. Une surconsommation de sel entraîne l’hypertension qui à son tour cause éventuellement un accident vasculaire cérébral. Plus encore, le sel réduit fortement le ph basique lorsque l’apport en potassium se montre insuffisant.

Comment le stress déséquilibre le ph acide basique ?

Quoi que vous fassiez dans la vie, vous êtes soumis à un stress. Vie professionnelle et vie personnelle sont l’une et l’autre des sources anxiogènes et angoissantes. Lorsque le stress atteint un niveau trop élevé, il perturbe le sommeil et le repos. Sur le long terme, la psyché s’en trouve affectée et l’organisme perçoit le tout comme des agressions.

Ainsi, pour mieux appréhender la situation, le système nerveux enclenchera la production d’hormones : l’adrénaline et la noradrénaline. Les conséquences se traduisent par une accélération du rythme cardiaque, une élévation du taux de sucre dans le sang et un blocage de l’action de l’insuline.

L’excès de sucre dans l’organisme fera pencher la balance ph acide basique du côté de l’acidification. De plus, il ne se dégradera pas en totalité, et en s’accumulant il se transforme en graisse. Le blocage de l’insuline est aussi à relever. En cas de stress qui dure longtemps, le corps développe une résistance à l’insuline. Ce qui est susceptible de conduire au diabète.

La balance acide basique chamboulée par le manque d’oxygène ?

Le déséquilibre acido-basique trouve également son origine dans le manque d’oxygène. En effet, les cellules ont besoin d’oxygénation pour assurer leur fonction. Privées de ce gaz, les cellules modifient leur métabolisme pour survivre. L’organisme produit à cette occasion des déchets : l’acide lactique. Les mêmes déchets produits par le corps lors d’efforts musculaires importants et qui causent les courbatures.

Malheureusement, la sous-oxygénation se fait particulièrement ressentir en milieu urbain à cause de la pollution. Maintenir l’équilibre acido-basique est d’autant plus compliqué pour les personnes souffrant d’asthme et de dyspnée. Ces personnes devront adopter un régime acido-basique riche en aliments alcalifiants.

Quelles sont les conséquences d’une rupture d’équilibre acido-basique ?

Les conséquences d’un pH acide élevé et de pH basique faible sont nombreuses.

Réduction du taux de calcium dans l’organisme

Pour rétablir le ph acide basique, l’organisme puise dans ses réserves. Ce qui entraîne des carences. Le calcium fait partie des minéraux que le corps utilise pour corriger l’acidose.

Le calcium sera puisé en partie dans les os entraînant leur fragilisation. Notez également qu’un manque de ce minéral cause des troubles du sommeil ou des insomnies.

pH acide et douleurs musculaires

Il existe bien une relation entre pH acide et les douleurs musculaires. L’inconfort au niveau des muscles s’explique par la production d’acide lactique. Les organes deviennent plus raides, pire ils subissent des douleurs.

Quelle relation entre problème de peau et équilibre acido-basique du corps ?

Un bon équilibre acido-basique a pour bénéfice d’offrir une belle peau. Cependant, lorsque le pH acide basique est en dessous de 5,5 ; les problèmes cutanés apparaissent.

Entre autres, la peau devient grasse ou sèche. Dans d’autres cas, des points noirs ou de l’eczéma apparaissent.

Le pH acide abime-t-il les dents ?

Les aliments acidifiants causent effectivement des dommages aux dents. Plus précisément à l’émail des dents.

Comment le déséquilibre acido-basique fait-il grossir ?

Un taux élevé d’acide dans le corps l’oblige à sécréter abondamment de l’insuline. Bien qu’elle serve à réguler le taux de sucre dans le sang, cette hormone favorise aussi la prise de graisse abdominale.

Un pH acide élevé ralentit également le métabolisme. Par conséquent, l’organisme a plus de mal à éliminer les graisses accumulées.

Quelle est la solution pour éviter les ravages de cette acidité ?

Pour éviter ou du moins réduire les effets délétères du mauvais équilibre acido-basique, il faut changer ses habitudes.

Boire beaucoup d’eau

C’est une phrase que l’on entend beaucoup parce qu’une bonne hydratation est essentielle à la bonne santé. L’eau aide à l’élimination des toxines et possède un effet alcalinisant.

Sachez que la propriété alcalinisante de l’eau peut être optimisée en y ajoutant du citron par exemple. Ce fruit est bel et bien un acide, toutefois, il est riche en minéraux et une fois métabolisé, il devient alcalinisant. Les dattes de Medjoul sont d’autres aliments alcalinisant au bon goût.

Sinon se préparer des infusions à base de framboisier, ortie ou bambou s’avère une alternative intéressante pour varier les plaisirs. De plus, ces plantes reminéralisantes possèdent elles aussi des propriétés alcalinisantes. Attention au thé noir qui est acidifiant, remplacez-le par du thé vert qui a un pH neutre.

Régime acido-basique équilibré

Adopter un régime acido-basique équilibré

Une des meilleures façons d’éviter les ravages de l’acidose reste d’adopter un régime acido-basique équilibré. C’est-à-dire :

  • Manger moins d’aliments d’origine animale (viandes rouges, lait, fromages, charcuteries…), de produits industriels riches en conservateurs et des aliments raffinés.
  • Privilégier les produits issus de l’agriculture biologique.
  • Mettre plus de fibres dans son assiette (fruits, légumes, algues, oléagineux, graine de lin…).
  • Consommer des aliments alcalinisant (raisins secs, asperge, concombre, artichaut, courgette…)

Les fruits et légumes crus sont à favoriser en particulier pour leur apport en vitamines, fibres, oligo-éléments et minéraux.

Pratiquer une activité physique pour préserver son équilibre acido-basique

Le sport, quel qu’il soit permet de se dépenser convenablement et de réduire les effets du stress. En effet, les activités physiques interviennent dans la sécrétion d’endorphine ou les hormones du bonheur.

Dormir suffisamment

Le manque de sommeil conduit souvent au stress qui dérègle l’équilibre acido-basique du corps. De ce fait, veillez à dormir au moins 6 à 7 heures par nuit.

Préférer les produits cosmétiques bio

Certains produits cosmétiques contiennent des éléments chimiques parfois nocifs pouvant augmenter les effets néfastes d’un mauvais régime acido-basique. Autant que possible, choisissez des produits issus de marques biologiques. Votre peau, vos dents et vos cheveux vous en seront reconnaissants.