Qu’est-ce que le candida albicans ?

Saviez-vous que l’organisme humain abrite naturellement un champignon microscopique ? Il s’agit du candida albicans qui est présent dans la bouche, le tube digestif, les intestins, l’œsophage, les intestins, sur la peau et au niveau des organes génitaux. Par ailleurs, le candida albicans se trouve aussi sur les objets utilisés au quotidien (téléphone portable, stylos, etc.) et les aliments.

Habituellement, cette muqueuse est inoffensive. Le champignon candida entre même en jeu dans le maintien de la bonne santé. En effet, il remplit un rôle de nettoyeur en absorbant les matières organiques en décomposition produites par les autres microorganismes de l’intestin. Ce champignon ou cette levure se compose d’un noyau et de plusieurs petits grains appelés mitochondries.

Le candida albicans devient pathogène en cas de déséquilibre hormonal ou immunitaire. Il est responsable de la candidose ou mycose et entraine divers symptômes.

Comment on attrape le candida albicans ?

Par définition, on n’attrape pas le champignon candida vu qu’il est déjà présent dans notre corps. Ce microorganisme se transforme en infection (candidose ou mycose) lorsque sa prolifération monte en flèche. Cela arrive en cas de déséquilibre entre un pH intestinal et alcalin. Le pH intestinal de l’organisme se maintient sous l’action de bactéries lactiques. Le souci avec ces dernières c’est que plusieurs facteurs peuvent provoquer leur élimination. Il s’agit :

  • Du stress.
  • D’une consommation trop importante de caféine.
  • D’une alimentation faible en fibre ou trop riche en aliments transformés.
  • Des sucres simples (glucose, fructose et lactose).
  • Du tabagisme
  • De l’alcoolisme.
  • D’une mauvaise digestion.
  • D’un déséquilibre hormonal.
  • D’une insuffisance d’enzymes digestives ou d’acide chlorhydrique.
  • De l’usage de médicaments comme les antibiotiques et les pilules contraceptives. Ou encore de traitements particuliers comme la chimiothérapie.
  • De la sous-alimentation.
  • D’allergies alimentaires.
  • D’une immunodépression similaire à celle des patients atteints à un stade avancé du VIH.

Lorsque les bactéries lactiques sont moins importantes en nombre dans l’intestin, son pH augmente en alcalinité. Un tel état prolongé est favorable à la croissance du candida albicans et à l’apparition de ses symptômes.

Candida albicans

Quels sont les symptômes du candida albicans ?

À l’intérieur du corps humain, de nombreux microorganismes comme les mitochondries récupèrent les nutriments digérés et les redistribuent sous forme d’énergie. Dans le cas des mitochondries du candida albicans, elles conservent cette énergie pour aider au développement du champignon. Quand cela arrive, la levure étale des filaments très fins pour devenir un mycélium. Ces filaments sont capables de traverser les parois des organes pour s’installer dans les vaisseaux sanguins et lymphatiques. Notez également que sous cette forme, le champignon candida force l’intestin à devenir poreux et l’affaiblit.

Ainsi, les symptômes du candida albicans qui sont les suivants apparaissent :

  • Une forte envie de manger sucré.
  • Des maux de tête.
  • De l’insomnie.
  • Une fatigue chronique (physique et psychique) et des idées confuses.
  • Des allergies.
  • Des changements d’humeur.
  • Des épisodes de dépression.
  • Une perte de mémoire.
  • Des rougeurs et irritations de la peau et/ou de l’anus.
  • Des infections urinaires ou vaginales.
  • De la constipation et/ou des selles molles.
  • Des mycoses vaginales chez les femmes. Plus de la moitié des femmes seraient infectées par le candida albicans au moins une fois dans leur vie.
  • Des crampes.
  • Des ballonnements et flatulences.

Vous aurez remarqué que les symptômes du candida albicans bien que variés sont plutôt communs. Diagnostiquer le champignon candida est difficile au premier coup d’œil du fait qu’il peut être confondu à d’autres maladies. Toutefois, certains signes extérieurs peuvent aider à le repérer.

Comment procéder au diagnostic d’une candidose ou mycose ?

En plus des symptômes du candida albicans, la mycose peut se manifester de manière externe sur certaines parties du corps. Le plus souvent c’est au niveau de la bouche qu’elle apparait sous forme de muguet ou de taches blanches sur la langue et les muqueuses. Chez les femmes, la levure peut se manifester par des mycoses vaginales. Le jaunissement des ongles et la manifestation de petits boutons ou de rougeurs au niveau des orteils sont d’autres signes extérieurs. Les parties du corps où l’humidité se révèle fréquemment sont les plus sujettes à l’apparition du candida albicans. On pense surtout aux aisselles et aux pieds dans les chaussures.

Quoi qu’il en soit le diagnostic de la mycose candida albicans est clinique. Pour la détecter, le professionnel de la santé peut effectuer un prélèvement au niveau des muqueuses. D’autres études complémentaires comme une prise de sang, des examens cutanés ou vaginaux peuvent être faites.

L’infection candida albicans est-elle grave pour la santé ?

Les symptômes de la mycose se montrent mineurs et n’empêchent pas de vivre normalement dans une certaine mesure. Toutefois, il arrive que ne pas procéder au traitement du candida albicans vienne perturber l’état de santé général.

Il faut savoir que le champignon candida entraine la production de 79 immunodépresseurs. Ces derniers neutralisent petit à petit les défenses naturelles de l’organisme et le rendent vulnérable à d’autres types d’infections. Il est donc conseillé de soigner au plus vite cette maladie.

Comment soigner un candida ?

Le traitement du candida albicans cutanée passe par la prise locale d’antifongiques. Ceux-ci peuvent être sous la forme d’une crème ou de poudre. Pour les autres cas, les antifongiques se prennent par voie orale.

La correction de son alimentation est également une étape nécessaire. En effet, changer de régime alimentaire permet de rétablir son microbiote et d’affamer le champignon. Ce qu’il faut faire, c’est éviter autant que possible de consommer des aliments sucrés et les amidons. Ainsi, votre régime ne devrait pas se composer de :

  • Biscuits.
  • Bananes.
  • Pâtisseries.
  • Riz blanc.
  • Pain.
  • Pommes de terre.
  • Céréales.
  • Levure de bière.
  • Fastfoods.
  • Produits laitiers.
  • Fromages bleus et à croute fleurie.
  • Produits transformés et raffinés.

En plus de supprimer ou réduire la consommation de certains aliments, il faut en favoriser d’autres pour maintenir un taux d’énergie suffisant à la guérison. Vous pouvez manger :

  • Du poisson.
  • De la viande pauvre en amidon.
  • Des œufs.
  • Du soja.
  • Des légumes peu sucrés et des légumineuses (petits pois, haricots, lentille, etc.)
  • Des avocats.
  • Du quinoa.
  • Du fromage sans lactose (par exemple le parmesan et la mozzarella).
  • Des amandes.
  • Des céréales sans gluten.
  • Du quinoa.

Un régime à base de viande blanche et de légumes doit être suivi pendant 3 semaines afin de favoriser la réparation du microbiote. Sachez que les soins du candida albicans peuvent durer 2 à 6 mois selon le niveau de développement de la mycose. Les spécialistes de la santé préconisent de suivre les soins du candida albicans jusqu’au bout pour réduire le risque de récidive.

Des aliments aux propriétés antibactériennes (ail) et antifongiques (huile de coco) sont également à privilégier. L’ail a la propriété de désinfecter la flore intestinale. Il se consomme sans modération, mais une à deux gousses d’ail crues par jour suffisent. Quant à l’huile de coco, son action est double : antibactérienne et antifongique. Prenez-en 2 cuillères à soupe par jour. Si le champignon se manifeste chez vous sous forme de mycose buccale, gardez l’huile de coco quelques instants en bouche. Enfin, la prise de probiotique aide au rééquilibrage des bonnes bactéries de l’intestin.

Candida albicans

Quel probiotique contre le candida albicans ?

Vous savez déjà que les intestins contiennent de bonnes bactéries qu’on appelle probiotique. Sous l’action du champignon candida, leur nombre diminue, ils ont donc besoin d’un coup de pouce pour rétablir l’équilibre. C’est là que les probiotiques entrent en jeu. Sur Kazidomi, vous trouverez des compléments alimentaires pour faire une cure de bonnes bactéries. De plus, certains produits contiennent des vitamines pour garantir votre vigueur et bonne santé.

Les probiotiques à privilégier dans le cadre de soins du candida albicans sont les L.acidophilus et le Bifidobacterium. La dose recommandée est généralement de 5 à 6 grammes par jour en trois prises pendant huit jours. Cependant, référez-vous toujours à la notice du fabricant ou demandez l’avis d’un professionnel de la santé. Pour que l’effet des bonnes bactéries soit encore plus efficace, consommez des légumes riches en fructo-oligosaccharides. Il s’agit de l’ail, des oignons, du topinambour, de l’asperge et du poireau.

Peut-on prévenir le candida albicans ?

Prévenir l’apparition ou la réapparition du candida albicans est effectivement possible. Cela se fait en adoptant un régime alimentaire sain et équilibré. Prendre soin de son hygiène corporelle permet également de prévenir la prolifération de la mycose. En sortant de la douche, prenez le temps de vous sécher entièrement, car l’humidité favorise le développement des champignons.

Le candida albicans est-il contagieux ?

Le candida albicans ne connait pas de mode de transmission. Toutefois, la levure est présente quasiment partout. Ce que vous pouvez faire, c’est prévenir l’infection en évitant de lui exposer un terrain favorable à son développement.

Attention, avoir des relations sexuelles avec une personne souffrant de mycose sur les organes génitaux est susceptible de causer des démangeaisons chez le partenaire sain. Il est préférable d’attendre que les symptômes disparaissent avant de recommencer à avoir des rapports sexuels.